Halloween ... Certains reviennent dans le monde des vivants. Moi j'ai plutôt choisi de revenir parmi la blogosphère, après un temps mort (remarquez quand même que j'ai changé la structure du blog et la bannière. Ce n'est que le début ;-) ).

Amis des jeux de mot et de l'humour noir, bonsoir !

gudule les filles mortes se ramassent au scapel

J'ai choisi, pour frissonner d'épouvante, Les filles mortes se ramassent au scalpel de Gudule, qui est le tome 2 des intégrales de la Dame.
Le titre m'a été de suite sympathique, mais dois-je le préciser ?
La couverture, dans ses teintes automnales et malsaines, m'a attiré l'oeil. Et pourtant, après avoir lu les 2 premiers romans, je l'ai délicatement déposé dans ma bibliothèque pour ne le sortir que plusieurs années plus tard.

Ainsi, je ne parlerai que d'un seul roman : Un amour aveuglant.
Les premiers ne m'ont laissés aucun souvenir, et pour le reste... je donne la couleur, je ne le lirai peut-être que dans quelques années.

Résumé : Nina est lycéenne, apprentie-journaliste pour le journal de son bahut, et s'est portée volontaire pour rencontrer et écrire un article sur Raphaël Gauthier, un auteur de BD assez talentueux. Celui-ci se fait interner dans un hôpital psychiatrique par Jeanne, son ex borgne, non sans raison. Pour Nina, il ne fait aucun doute : Jeanne, jalouse, tente de les éloigner. La lycéenne décide alors de sortir son "amant" de l'asile, quitte à le kidnapper.

Mon avis : Gudule joue sur 2 plans : l'histoire de Nina et Raph, entrecoupée par celle de Jeanne et de l'auteur de BD, 20 ans plus tôt. Le lecteur peut comprendre les circonstances qui ont fait de l'homme un maniaco-dépressif, schizophrène et autres joyeusetés.

L'écriture est simple et directe, le roman assez court. Certaines scènes font leurs petits effets (le trafic d'organes d'oeil) et sont angoissantes à souhait. Malheureusement, j'ai trouvé certains comportements pas crédibles, et je crois que c'est pour cela que je n'ai pas accroché plus que ça. J'ai trouvé des passages confus (ou bien la confusion venait de moi, que ça m'étonnerait pas). Je ne me suis identifiée à aucun personnage.

J'imagine en avoir trop attendu. Je m'attendais à être épouvantée, horrifiée. C'était pour cela d'ailleurs que j'avais choisi de lire ce roman. Tant pis. Je le range de nouveau dans la bibliothèque pour une période indéterminée.

Et vous, quels livres ont délicieusement fait accéléré votre palpitant ?
Lesquels, au contraire, vous ont déçu ?